logo site
Blog de Laurent Bloch
Blog de Laurent Bloch

ISSN 2271-3980
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets informatiques et mes enseignements.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

Prendre aux riches pour donner aux pauvres ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
La part du loyer du capital commun
Laurent Guyot-Sionnest - le 30 novembre 2018

Dans une démocratie, tout le monde peut voter.
La règle manquante, qui existe partiellement dans les AG, est que le bénéficiaire d’une mesure, ne participe pas au vote.

En sens inverse, tous les votants sont co-propriétaires du capital commun qui fait qu’une région ou un pays produit plus de richesses par habitant qu’un autre.
C’est le concept du revenu de base conçu par Thomas Paine comme le loyer de ce capital commun qui permet à chacun de produire ce qu’il produit et qu’il ne pourrait produire sans. Le deuxième impôt c’est la part commune, juste après ceux nécessaires au maintien et amélioration du capital commun.

Le loyer total à partager est estimé à jusqu’à 15% du PIB.

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

Approximation astronomique
Avec 15° de latitude pour Khartoum, l’écart entre le jour d’équinoxe et le jour de solstice est de (...)

Approximation astronomique
Merci Robert pour cette correction (c’est le cas de le dire). D’autant plus que Khartoum est sous (...)

Un peu à côté du sujet
Une petite remarque sur "18h 30, heure du coucher du soleil toute l’année sous cette latitude". (...)

Entre Handke et Ray
Cher Laurent, N’allons pas envenimer votre hommage à cet écrivain méritant par d’amères diatribes (...)

Du côté israélien.
Cher Laurent, Merci, j’irai voir ce film. Je te signale "Talafels atomiques", vu du côté (...)