Forum de l’article

Que penser du langage C ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Que penser du langage C ?
Jean Kott - le 25 mars 2018

Bonsoir Laurent,
Je n’ai pas lu l’ensemble des commentaires sur cet article que je lis un peu tardivementet peut-être que j’enfonce une porte déjà ouverte par un autre.
C n’est jamais qu’un langage assembleur portable. Il ne faut pas lui en demander plus. Au delà de l’illogisme de certains opérateurs comme ’=’ auquel ’ :=’ d’Algol est bien préférable pour la compréhension ainsi que l’usage de ’begin’ ’end’ pour délimiter des blocs, les programmeurs C souffrent de la même maladie que les programmeurs assembleur qui cherchaient à optimiser leur code à tout prix (alors qu’il n’existe aujourd’hui aucune raison valable de vouloir gratter quelques octets de mémoire ou quelques fractions de nanoseconde). Robert Erlich l’exprime bien, ce qui compte c’est que l’intention de l’auteur soit transparente dans l’écriture d’un logiciel et ce n’est pas nécessairement une affaire de langage. Il est tout à fait possible de rendre totalement incompréhensible un logiciel en Pascal ou en PL1 sans que ses fonctionnalités en soient affectées.

A bientôt