Forum de l’article

Les failles Meltdown et Spectre

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Les failles Meltdown et Spectre
URBAN-GALINDO - le 21 janvier 2018

Un témoignage sur un sujet un peu différent mais peut-être pas tant que cela ...

Alors que j’étais responsable du centre de traitement de Poissy de SIMCA-Chrysler j’ai souvenir d’un bug survenu, en 1980, dans une application critique : la gestion des stocks qui s’appuyait sur une méthode d’accès "maison" à des informations complexes sur les "articles". Le module fonctionnait très bien, depuis des années, sur IBM 360/50.
Quand nous avons installé un Amdahl v6 à la CPU beaucoup plus rapide(au moins 10 fois), la routine a systématiquement planté l’application : elle était dans les modules "système" et elle programmait (travaillait) en excp.
Avec la nouvelle vitesse de la CPU, la liste des ordres de lecture / écriture, mal protégée était tout simplement pour partie écrasée, constituait une boucle et mettait les routines d’entrée sortie de l’OS en vrille !

Depuis cette date j’ai toujours gardé une interrogation sur la perfection d’exécution des programmes, c’est ce qui me fait douter des blockchains et de l’arrivée prochaine des voitures autonomes hors des espaces bien "balisés" !

C’est ce que j’ai rappelé dans un article :

Généralisons le principe d’incertitude d’Heisenberg à l’informatique :

https://www.linkedin.com/pulse/g%C3%A9n%C3%A9ralisons-%C3%A0-linformatique-le-principe-dincertitude-urban-galindo-1/