logo site
Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

La signature électronique universelle

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
La signature électronique universelle
Gerard M - le 30 décembre 2018

Il y a différents domaines nécessitant de prouver son identité, notamment a l’occasion d’actes officiels. Pour ce domaine, pas de problème quant à l’identification.
Vouloir à tout prix identifier une personne en tout rézosocio en forçant un "contrôle" d’identité pourrait bien être contre-productif.
L’anonymat permet divers comportements, certains peu reluisants certes, mais dans la grande majorité des cas, cela permet de raconter des approximations, des expérimentations d’idées, voire des des conneries, mais également des vérités que l’on ne dirait pas forcément sous sa vraie identité, de peur d’être jugé par ses pairs, qui se feront un devoir de vous recadrer si vos propos ne sont pas conforme à la directive du parti. C’est une censure qui ne dit pas son nom...
Laissons la liberté de dire des conneries/vérités sous pseudonyme, sinon cela reviendra forcément à la planquer sous le tapis. Des régimes l’ont fait il n’y a pas si longtemps (et encore aujourd’hui), je ne pense pas utile de les (re)mettre en service...
A moins que cela ne serve des intérêts bien compris...

La signature électronique universelle
Laurent Bloch - le 30 décembre 2018

Comme expliqué dans l’article : si je veux, par exemple, acheter une revue pornographique, c’est « mal » mais légal, il faut que je puisse le faire anonymement. Si je veux, par contre, publier en ligne des images pornographiques, je dois en assumer la responsabilité ; le contraire me semble méprisable et nuisible.

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

La Société informatique de France célèbre 50 ans d’Internet
Cher Laurent, j’apprécie d’autant plus ton compte rendu qu’il n’est pas parfaitement lisse et laisse (...)

Scheme ou Python ?
Alors ce n’est pas une excellente idée, parce qu’une fois prises de mauvaises habitudes elles (...)

Scheme ou Python ?
Peut-être que le débutant doit écrire d’abord un vilain programme sans sous programme, avant de les (...)

Netflix, Salto : évolutions de la télévision et défis de souveraineté
Bonjour Laurent, L’architecture de Netflix est en effet admirable, j’ai aussi lu l’article de (...)

Entreprises françaises de l’iconomie
Pb de lien : https://www.xerfi.com/ et non http://www.institutxerfi.org/ semble-t-il (...)