Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Marché des semi-conducteurs : les leaders depuis 1985
Article mis en ligne le 20 février 2012
dernière modification le 23 avril 2012

par Laurent Bloch
logo imprimer

Dans un article précédent, remis à jour de temps à autre, j’ai tenu une chronique du paysage de l’industrie des semi-conducteurs, parce que ces évolutions sont déterminantes pour l’économie mondiale. Le numéro de décembre 2011 de Microprocessor Report, lecture déjà maintes fois recommandée aux lecteurs de ce site, donne un tableau rétrospectif de cette industrie (en milliards de dollars) :

Rang 1985 {{}} 1990 {{}} 1995 {{}} 2000 {{}} 2006 {{}} 2011 {{}}
1 NEC 2,1 NEC 4,8 Intel 13,6 Intel 29,7 Intel 31,6 Intel 50,6
2 TI 1,8 Toshiba 4,8 NEC 12,2 Toshiba 11,0 Samsung 19,7 Samsung 34,5
3 Motorola 1,8 Hitachi 3,9 Toshiba 10,6 NEC 10,9 TI 13,7 Toshiba 13,5
4 Hitachi 1,7 Intel 3,7 Hitachi 9,8 Samsung 10,6 Toshiba 10,0 TI 12,8
5 Toshiba 1,5 Motorola 3,0 Motorola 8,6 TI 9,6 ST 9,9 Renesas 11,3
6 Fujitsu 1,1 Fujitsu 2,8 Samsung 8,4 Motorola 7,9 Renesas 8,2 ST 9,6
7 Philips 1,0 Mitsubishi 2,6 TI 7,9 ST 7,9, Hynix 7,4 Qualcomm 9,6
8 Intel 1,0 TI 2,5 IBM 5,7 Hitachi 7,4 Freescale 6,1 Hynix 9,4
9 National 1,0 Philips 1,9 Mitsubishi 5,1 Infineon 6,8 NXP 5,9 Micron 8,7
10 Matsushita 0,9 Matsushita 1,8 Hyundai 4,4 Philips 6,3 NEC 5,7 Broadcom 7,1
Total Top 10 13,9 31,8 86,3 108,1 118,2 167,1
Total marché 23,3 54,3 154,0 218,6 264,6 321,3
semi-conducteurs

Notes :
- Renesas a été créée en 2003 par la réunion des activités micro-électroniques d’Hitachi et de Mitsubishi, et s’est accrue en 2010 des activités micro-électroniques de NEC ;
- Freescale a été créée en 2004 par la filialisation des activités micro-électroniques de Motorola ;
- Infineon a été créée en 1999 par la filialisation des activités micro-électroniques de Siemens ;
- Hynix est depuis 2001 le nom de la filiale micro-électronique de Hyundai ;
- NXP a été créée en 2006 par la filialisation des activités micro-électroniques de Philips ;
- Qualcomm et Broadcom sont des compagnies de semi-conducteurs sans usines (fabless) ;
- Micron est essentiellement un fabricant de mémoires, qui a racheté les activités dans ce domaine de TI (Texas Instruments) et de Toshiba.

On pourra compléter ce tableau par la consultation de l’article Liste des principaux fabricants de semi-conducteurs au fil des ans de Wikipédia.

Ces tableaux illustrent bien quelques phénomènes importants, comme l’irrésistible essor japonais des années 1980, et comment il fut brisé par la contre-offensive américaine des années 1990, l’essor plus récent de la Corée du Sud, la prudence de Texas Instruments et du franco-italien STMicroelectronics, qui, après des ambitions excessives, grandissent sagement sur des marchés de niche.

Il manque à ce tableau des acteurs importants, les fonderies de silicium, c’est-à-dire des industriels dont le métier est de fabriquer des micro-processeurs et d’autres composants électroniques dont ils ne sont ni les concepteurs ni les vendeurs, mais qu’ils réalisent pour d’autres entreprises, éventuellement dépourvues d’usines (fabless), dont ils sont les sous-traitants. Les introduire dans cette statistique aurait créé des doubles comptes, parce que la vente de leur production aurait été imputée à leur chiffre d’affaires, puis à celui de leurs clients. Les plus grandes fonderies sont les Taïwanais TSMC (13,3 milliards de dollars de CA) et UMC (3,8 milliards de dollars), l’américano-singapourien GlobalFoundries (3,5 milliards de dollars) issu de la filialisation des activités de fabrication d’AMD.

Il manque un autre acteur majeur, qui ne fabrique ni ne vend aucun composant électronique, mais qui conçoit l’architecture des processeurs les plus vendus dans le monde, ARM, qui détient la propriété intellectuelle du processeur qui a toutes les chances d’animer votre téléphone, votre tablette numérique, votre liseuse, votre appareil photo et j’en passe.

Les firmes qui figurent dans le tableau sont donc principalement, mais pas toutes, ni toutes toujours, des firmes intégrées verticalement, qui conçoivent des composants électroniques, les fabriquent et les vendent. D’autres entreprises conçoivent et vendent des composants qu’elles ne fabriquent pas. D’autres fabriquent des composants conçus et vendus par d’autres. Enfin certains conçoivent des architectures à partir desquelles d’autres conçoivent des processeurs qu’ils vendront après les avoir fait fabriquer par d’autres.

Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS

2004-2017 © Site WWW de Laurent Bloch - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.17