Blog de Laurent Bloch
Blog de Laurent Bloch

ISSN 2271-3980
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets informatiques et mes enseignements.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

Idéologies meurtrières

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Idéologies meurtrières ou la mort de la mort
Thierry Gaudin - le 25 mars 2016

Le sigle STAM de la fin de cet article me semble assez juste. D’après mes informations, toutes les religions/idéologies ont pratiqué le terrorisme. Dans le cas du christianisme, les parabolani ressemblaient, d’après ce que l’on sait d’eux, étrangement aux mouvements "extrémistes" contemporains.
Je note aussi des symptômes qui laissent penser que la question de la mort est de plus en plus présente, peut être parce que nous vivons sur une planète surpeuplée qui ne ménage pas ses ressources naturelles.
En témoigne le spectacle de l’ultimate fight, l’extrême des sports de combat, les sports de l’extrême aussi et, en contrepoint, les transhumanistes promettant aux heureux élus la vie éternelle.
Certaines classes d’âge et certains milieux sont sans doute plus sensibles que d’autres aux pulsions sacrificielles. Mais la question que posent les attentats n’est pas le "nombre de morts" comme disent les journalistes (les accidents de la route en font bien plus), c’est leur transformation en spectacle...
Néanmoins, je note aussi un mouvement inverse, que manifeste le film Bajranji Bahjan
TG

Derniers commentaires

le futur = le passé
Merci pour cet article qui est savoureux en effet. Ce que vous décrivez c’est ce qui nous (...)

Lecture du « Nom de la Rose »
Cher Laurent l’esprit de l’escalier m’a saisi : Le charme du livre d’Umberto Eco réside de (...)

Lecture du « Nom de la Rose »
Cher Laurent, J’ai été frappé par ton commentaire sur ce merveilleux roman. C’est peu de dire que (...)

Et les universaux ?
Bonjour, Votre critique est assez juste, le livre est long. Mais il y a aussi un thème (...)

Extrêmement juste !!!
La partie sur l’analyste est très très juste. Et je partage ce ressenti. Merci pour ce témoignage (...)